M.P.P. est un groupe de photographes Urbex et d’enquêteurs paranormals sérieux. Menant nos investigations ou nos de reportages photos autant sur des lieux dits hantés, ou non hantés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LEXIQUE DE MOTS AYANT UN RAPPORT AVEC LE PARANORMAL

Aller en bas 
AuteurMessage
Jedy
Admin
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 16/04/2013
Age : 50
Localisation : St Quentin sur Isere

MessageSujet: LEXIQUE DE MOTS AYANT UN RAPPORT AVEC LE PARANORMAL   Lun 29 Avr - 16:53

clairaudience
La clairaudience serait une faculté d’audition paranormale. Le phénomène se manifesterait généralement par un sifflement dans l'oreille gauche suivi de signaux sonores de style morse ou plus précisément comme une voix donnant des informations

clairvoyance
La clairvoyance serait un moyen de perception (extra-sensoriel; voir article: perception: perception au sens philosophique: Spinoza) qui permettrait, selon les parapsychologues et ceux qui les suivent, de percevoir des objets ou des personnes sans l'intermédiaire des sens connus, de façon inexpliquée par la science. Elle prendrait habituellement la forme d'une représentation visuelle, mais pourrait aussi comporter des impressions auditives (quelquefois appelées clairaudience) ou kinesthésiques. Dans le cas d'une variante, la clairsentience, la palpation d'un objet ferait surgir des impressions concernant son propriétaire. Selon certains parapsychologues, la clairvoyance englobe la rétrocognition et la précognition, mais certains les distinguent. Elle ne comprend pas la télépathie.

cryptozoologie
Le terme de cryptozoologie désigne l'étude des animaux dont l'existence même est sujette à caution, tels le « dauphin du Sénégal » ou, plus connus, le yéti et le monstre du Loch Ness, voire des animaux supposés éteints. Ce néologisme, dont la définition même n'est pas clairement établie, est selon le GDT, une « science qui tente d'étudier objectivement le cas des animaux seulement connus par des témoignages, des pièces anatomiques ou des photographies de valeur contestable ».
Il n'existe aucune formation universitaire de cryptozoologie, aucun institut scientifique officiel. Ainsi, chacun pouvant s'intituler « cryptozoologue », ne doit être considéré ici comme relatif à la cryptozoologie que ce qui se rapporte au travail d'un zoologue intéressé par la cryptozoologie, sous peine de verser dans un catalogue tenant de la légende urbaine, de la mythologie, du sensationnalisme, sans le moindre étayage que seul un zoologue peut opérer.
Le travail des zoologues intéressés par la cryptozoologie consiste d'ailleurs essentiellement à écarter les canulars, selon le zoologue Bernard Heuvelmans qui est considéré comme le créateur de la cryptozoologie, dans son ouvrage de référence Sur la piste des bêtes ignorées bien que « l'invention » du terme ne lui soit pas attribuée.
Si ce manque d'organisation est jugé regrettable, le fait même d'étudier aussi des témoignages (par définition subjectifs) soulève d'emblée la critique de la grande majorité de la communauté scientifique.

ectoplasme
Un ectoplasme est une substance, de nature indéterminée, prenant une forme plus ou moins précise, extériorisée par un médium en état de transe. Bien que relatée par de nombreux témoins dignes de foi, l'existence des ectoplasmes n'a jamais été scientifiquement démontrée.

E.M.F.
Le terme « détecteur EMF » (ElectroMagnetic Field, champ électromagnétique) est généralement utilisé pour désigner des détecteurs de champ magnétique. Plus couramment appelés magnétomètres, teslamètres ou gaussmètres (du nom des unités de mesure du champ magnétique, le Tesla et le Gauss, elles-mêmes nommées en l'honneur des physiciens Carl Friedrich Gauss et Nikola Tesla?), ces instruments permettent de mesurer l'intensité du champ électromagnétique dans une gamme de fréquence limitée. Ceux qui sont vendus dans le commerce sont généralement conçus pour mesurer les champs de 50 ou 60 Hz, fréquence du courant alternatif utilisé en Europe et en Amérique du Nord, et servent à localiser les fils et appareils électriques.
Bien qu'il s'agisse à l'origine d'un instrument de mesure scientifique, le détecteur de champ électromagnétique a acquis une certaine popularité dans le domaine du paranormal.
L'utilisation de « détecteurs EMF » permettent d'obtenir une mesure objective de l'activité paranormale d'un endroit ; ou bien parce que les esprits génèreraient eux-même des champs magnétiques, ou bien parce que les champs magnétiques provoqueraient chez les êtres humains des hallucinations et une sensation de présence propres à faire croire à une hantise.
La justification invoquée, selon laquelle les entités provoqueraient des perturbations du champ magnétique, n'a toutefois aucune base scientifique, pas plus que celle d'une influence des champs magnétiques sur le cerveau. 
De plus, selon les critiques de l'utilisation de magnétomètres comme « détecteurs de fantôme », s'il était possible de détecter les entités avec un instrument aussi simple, leur existence serait avérée depuis longtemps et il serait aisé de les trouver.
La plupart des « détecteurs d'entités » disponibles dans le commerce sont de plus prévus pour mesurer les champs électromagnétiques causés par le courant alternatif à 50 ou 60 Hz... Les variations du champ électromagnétique mesurées à l'aide de ce genre d'appareils sont donc vraisemblablement dues à des appareils électriques, qui émettent dans cette rangée de fréquences. 
Les chasseurs de fantômes qui ont conscience de ce risque sont peu nombreux.
En outre, même lorsque des précautions sont prises par les « chasseurs de fantômes » pour éviter de détecter à leur insu les champs électromagnétiques produits par l'installation électrique domestique (en débranchant les appareils et en coupant le disjoncteur général, par exemple), celles-ci sont bien souvent insuffisantes. Certains composants électroniques tels les condensateurs peuvent en effet se décharger et être à l'origine d'un brusque sursaut de champ électromagnétique : ce signal parasite peut aisément passer pour une manifestation paranormale.
C'est pour cela que nous faisons une études des lieux avant d'utiliser ce genre de matériel. Cela permet de comprendre l'habitation au niveau magnétisme, d'en faire une moyenne et surtout dans un lieu habiter de savoir ou sont les instrument qui peuvent perturber l'appareil. Nous ne nous baserons pas sur ce genre d'appareil dans des lieux habité. Ils peuvent être un plus comme un moins…., par contre dans des endroit hors de toute portée de ces champs magnétique, cet appareil apporte des informations à étudier.

ésotérisme
L'ésotérisme désigne un ensemble de mouvements et de doctrines relevant d'un enseignement caché, souvent accessible par l'intermédiaire d'une « initiation ».

Ganzfeld
Le Ganzfeld (champ sensoriel uniforme) est un protocole utilisé en parapsychologie pour étudier les perceptions extra-sensorielles, et plus particulièrement la télépathie. Il a été inventé par Wolfgang Metzger1 en 1930 puis développé par les parapsychologues Charles Honorton et Robert Morris dans les années 1980.
Selon des parapsychologues comme Dean Radin et Daryl Bem, les résultats des expériences de Ganzfeld montrent une déviation significative par rapport au hasard et font partie des meilleures preuves de l'existence de la télépathie. Des critiques comme Susan Blackmore et Ray Hyman considèrent ses résultats comme non concluants

métabolisme
Le métabolisme est l'ensemble des transformations moléculaires et énergétiques qui se déroulent de manière ininterrompue dans la cellule ou l'organisme vivant. C'est un processus ordonné, qui fait intervenir des processus de dégradation (catabolisme) et de synthèse organique (anabolisme). Couramment, le métabolisme est l'ensemble des dépenses énergétiques d'une personne.
On peut y distinguer le métabolisme de base et le métabolisme en activité.
L'anabolisme est le métabolisme qui permet à la cellule de synthétiser les substances indispensables à sa vie et à sa fonction. Cette synthèse s'effectue à partir des matériaux que la cellule a absorbés du milieu extérieur et de l'énergie dégagée par le catabolisme ou provenant de l'extérieur (cas de la photosynthèse).

paranormal
Le paranormal est un terme utilisé pour qualifier un ensemble de phénomènes dont les causes ou mécanismes ne sont apparemment pas explicables par des lois scientifiques établies. Le préfixe « para » désignant quelque chose qui est à côté de la norme, la norme étant ici le consensus scientifique d'une époque. Un phénomène est qualifié de paranormal lorsqu'il ne semble pas pouvoir être expliqué par les lois naturelles connues, laissant ainsi le champ libre à de nouvelles recherches empiriques, à des interprétations, à des suppositions et à l'imaginaire.

parapsychologie
La parapsychologie est l'étude pluridisciplinaire au moyen de la méthode expérimentale de phénomènes qui mettraient en jeu le psychisme et son interaction avec l'environnement. Ces phénomènes sont appelés phénomènes Psi. Le fondateur de cette discipline est Joseph Banks Rhine. La parapsychologie a succédé historiquement à la métapsychique, qui étudiait le somnambulisme et les médiums au xixe siècle. Pour la majorité des scientifiques, la parapsychologie est néanmoins considérée comme une pseudo-science.

perceptions extrasensorielles (PES)
Les perceptions extrasensorielles (PES) (qui sont perçues en dehors des sens, des organes de la perception) désignent un échange d'information – ou ce qui est perçu comme tel – entre un sujet et son environnement selon des principes inconnus des sciences actuelles. L'expression vient de Joseph Banks Rhine1.
L'existence de telles perceptions est généralement rejetée par les scientifiques. Les études sur ces perceptions étant rarement conduites par des scientifiques jouissant d'une crédibilité suffisante ou d'une méthode rigoureuse, elles sont généralement catégorisées en pseudosciences. C'est pourquoi ce type de phénomène intéresse surtout des chercheurs en marge des circuits officiels du savoir tels les parapsychologues et les amateurs de phénomènes paranormaux.

paréidolie
Une paréidolie consiste à associer un stimulus visuel informe à un élément identifiable, souvent une forme humaine ou animale.

perception extrasensorielle
Les perceptions extrasensorielles (PES) (qui sont perçues en dehors des sens, des organes de la perception) désignent un échange d'information – ou ce qui est perçu comme tel – entre un sujet et son environnement selon des principes inconnus des sciences actuelles. L'expression vient de Joseph Banks Rhine1.
L'existence de telles perceptions est généralement rejetée par les scientifiques. Les études sur ces perceptions étant rarement conduites par des scientifiques jouissant d'une crédibilité suffisante ou d'une méthode rigoureuse, elles sont généralement catégorisées en pseudosciences. C'est pourquoi ce type de phénomène intéresse surtout des chercheurs en marge des circuits officiels du savoir tels les parapsychologues et les amateurs de phénomènes paranormaux.

poltergeist (Esprit frappeur)
Un poltergeist, de l'allemand Poltergeist 1, dérivé de poltern « faire du bruit » et geist « esprit », est un phénomène paranormal consistant en des bruits divers, des déplacements, apparitions ou disparitions d'objets et autres phénomènes a priori inexplicables. Les poltergeists sont, en général, considérés comme des phénomènes de « petite hantise » liés le plus souvent à la présence d'un(e) adolescent(e) perturbé(e)2, par opposition aux phénomènes de « grande hantise » qui supposent l'intervention de l'esprit d'un ou plusieurs morts, bien que la séparation ne soit pas toujours évidente3.
Dans le système de classification de Vallée, les poltergeists entrent dans la catégorie des « anomalies à effet physique » soit AN de type II.

précognition
La précognition est la connaissance d'informations concernant des événements et des situations futures selon des modalités inexpliquées scientifiquement à l'heure actuelle. La précognition fait partie des perceptions extra-sensorielles.
L'hypothèse de son existence ne recueille que peu d'échos au sein de la communauté scientifique.

psychokinèse
La psychokinèse ou psychokinésie (PK) est la faculté métapsychique d'agir directement sur la matière, par l'esprit. C'est un mot introduit par Joseph Banks Rhine pour désigner "tous les effets physiques et biologiques semblant se produire à partir du désir, conscient ou non d'un individu". Aujourd'hui, cette capacité est considérée comme une potentialité hypothétique du psychisme.
La psychokinèse est étudiée par la psilogie (ou parapsychologie). La classification1 fournie par l'Institut métapsychique international distingue la biopsychokinèse, influence de l’esprit humain sur le vivant (bactéries, cellules animales ou végétales), la micropsychokinèse, influence de l'esprit sur le hasard (par exemple, faire en sorte qu’un dé fasse quatre ou autre) et la macropsychokinèse, influence de l’esprit sur la matière physique (en lui insufflant de l'énergie pour la déplacer, la briser, par exemple).
Le positionnement des scientifiques sur l'existence effective de la psychokinèse est mitigé. Le mouvement sceptique contemporain considère que la parapsychologie a échoué dans son projet de prouver l'existence des phénomènes psi et que la plupart des réussites psychokinétiques relèvent des techniques illusionnistes. C'est la conception de certains scientifiques tels que Georges Charpak et Henri Broch par exemple. Cependant, des institutions comme l'Institut métapsychique international, ou la Society for Psychical Research et d'autres scientifiques et universitaires comme Alfred Kastler, Olivier Costa de Beauregard, Charles Crussard, Yves Lignon, Jean-Jacques Trillat et Albert Ducrocq considèrent la psychokinése comme un phénomène réel auquel il manque aujourd'hui un modèle d'explication théorique satisfaisant.

P.V.E.
Le Phénomène de voix électronique (EVP. Traduction en anglais : Electronic voice phenomenon (en)) désigne la présence sur un enregistrement audio d'un message linguistique (généralement un seul mot ou une phrase très courte) de provenance inconnue, distingué parmi le bruit blanc d'un enregistrement.
Les causes proposées sont nombreuses : occultes ou paranormales (voix d'esprits, psychokinèse), psychologique (pareidolie) ou physique (interférences, artéfact).
Les premiers à attirer l'attention sur ce phénomène semblent avoir été Attila von Szalay, Friedrich Jürgenson et Konstantin Raudive (de). Raymond Bayless, partenaire d'Attila von Szalay, aurait inventé le terme EVP, qui fut popularisé par les ouvrages de la maison d'édition anglaise Colin Smythe.
Selon un partisan du scepticisme scientifique - l'observatoire de Zététique - dans un article (2011) où il a étudié l'EVP, « l'hypothèse « paréidolie auditive » est très plausible, et conforme aux phénomènes déjà connus de la science (des matériaux et de la parole), tandis que l'hypothèse « esprits parlants », extraordinaire au point qu'il faudrait considérablement modifier les connaissances scientifiques en cas de confirmation, ne semble avoir aucun argument la rendant plus explicative que l'autre.

rétrovision
La rétrovision ou rétrocognition ou encore postcognition est un terme du vocabulaire paranormal désignant une perception extra-sensorielle (métagnomie) du passé. Ceux qui croient en l'existence de cette perception estiment que certaines personnes pourraient relater avec une grande précision de détails des faits passés impossibles à connaître selon les voies ordinaires. Un exemple célèbre est celui des "fantômes du Trianon".
Ce pouvoir apparaît dans quelques œuvres de fiction. Le Jedi Quinlan Vos peut lire le passé des objets, et des êtres vivants à condition d'employer le côté obscur.
Ce terme désigne également le moyen de voir ce qui se passe derrière soi ou derrière un véhicule (rétroviseur) au moyen de miroirs, d'une caméra essentiellement lors des phases de recul.


télépathie
La télépathie désigne un hypothétique échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue.
En parapsychologie, la télépathie fait partie des perceptions extra-sensorielles, comme précurseur de la précognition et de la clairvoyance1, un des protocoles utilisé pour l'étudier est le ganzfeld.
L'existence de la télépathie n'est pas reconnue par la communauté scientifique, les expériences des parapsychologues sont fortement critiquées par les sceptiques, notamment pour leurs biais méthodologique.
La télépathie est un sujet très utilisé par de nombreux auteurs de science-fiction.

troisième œil
Le troisième œil (également dit « œil intérieur » ou « œil de l’âme ») est une métaphore mystique et ésotérique d'origine orientale qui désigne, au-delà des yeux physiques, un troisième regard, celui de la connaissance de soi. Dans certaines traditions, le troisième œil est symboliquement placé sur le front, entre les sourcils.

ufologie
L’ufologie ou l’ovniologie1 est une discipline qui consiste à recueillir, analyser et interpréter les données se rapportant au phénomène OVNI, par exemple des photographies, des témoignages ou des traces au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://explophotographiste.centerblog.net/
 
LEXIQUE DE MOTS AYANT UN RAPPORT AVEC LE PARANORMAL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mots croisés ou "jeux" en rapport avec les fables et la poésie?
» Oeuvre en rapport avec la 1ère guerre mondiale
» Mot de la semaine en rapport avec les attentats
» Topic annonçant les films en rapport avec l'Histoire
» Le rapport avec l'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M.P.P. :: votre 1ère catégorie :: LEXIQUE-
Sauter vers: